samedi 14 janvier 2017

Deux Verres de Bordeaux

Richard Rigamonti est l'auteur d'une floppée de génériques de dessins animés, de Babar à Mimi Cracra en passant par Lady Oscar ou Bibifoc !

Mais ce monsieur fut aussi un olibrius Psyché-Pop fin 60's et début 70's.
Ces chansons-là n'étaient pas destinés aux petits enfants mais aux grands malades amoureux des substances et effluves post-soixantuiardes !

Il est assurément plus connu sous son pseudo Richard De Bordeaux et commit aussi de bons duos avec Daniel Beretta traitant de la drogue et la psychose, tout un programme !

Je vous propose deux pépites du gaillard dont les titres ne laissent aucun doute sur les sujets.

On commence par 1969, année érotique, avec "l'enzyme glouton" très style Dutronc !
"Les Parents D'Hortense" lorgne plus vers Gainsbourg.

Le second opus sorti quelques mois plus tard est encore plus explicite avec "Ma Nana En Caoutchouc" qui parle de....vous devinez et "Mille Neuf Cent Soixante Sex" qui établi un état des lieux de l'époque le tout sur des musiques bien Pop pour un Jerk de haute voltige.

Clin d'oeil à l'ami Franki en passant.
En bon Doc je vous dis attention aux effets secondaires mais pas indésirables !

(45t) Barclay 1969 Mp3/320 


Richard De Bordeaux - L'Enzyme Glouton 1969 Richard De Bordeaux - Les Parents D'Hortense 1969

(45t) CBS 1970 Mp3/320 


Richard De Bordeaux - Ma Nana En Caoutchouc 1970 Richard De Bordeaux - Mille Neuf Cent Soixante 'Sex' 1970

6 commentaires:

MemorHits Seric a dit…

Excellent. 2 Bordeaux avant d'aller se coucher. Je vais bien dormir :-D
Je n'avais pas ces 2 disques en solos... Merci donc.
Un mélange entre Evariste et Antoine assez détonant. J'aime...

Anonyme a dit…

hello!
i wanted this vinyl singles in lossless quality!Catapult - Disco Njet Wodka Da !Pleaz maybe you help me!
thanks and have nice day!

TonTonMusik a dit…

Voilà du bon, du bien millésimé je vais déguster avec gourmandise Merci

Algernon a dit…

Génial !
Doc, on dirait que tu as la liste de mes trucs préférés, sorte de liste idéale. Surtout pour le branquignole. Alors, lorsque je les trouve enfin de cette qualité, j'éructe de joie. 'L'Enzyme glouton' est un de mes tous premiers souvenirs de transistor, lorsque j'écoutais une radio périphérique (un continent suivi d'un chiffre), une que je chantonnais à tue-tête en partant au collège.

fred' a dit…

J'aime bien cet Antoine Dutronc.

Jo a dit…

J'aime bien les chansons, c'est bien écrit, drôle, mais... je n'accroche pas à sa voix, qui par rapport aux artistes cités manque de personnalité. Enfin, ce n'est que mon avis bien sûr.