mercredi 14 décembre 2016

Capitales !

Voilà bien une actrice qui m'aura fait fantasmer à l'époque !
De Sydne Rome, j'avais même un poster dans ma chambre !

Passons sur les détails de ma vie privée d'adolescent pour vous présenter ce qui sera son premier disque, en 1976.

La voix, avec cet accent qui ne laisse pas de doutes sur ses origines américaines, est déposée sur une gentille ritournelle signée François Bernheim et des paroles de Boris Bergman teintées de chœurs en "flapapapapa !" 
Sans être renversant ça reste très agréable. 

La face B est plus dans le style "Slow qui tue" parlé/chanté façonné par deux autres cadors, Jean-Pierre Lang et Roland Vincent.

Finalement c'est une bonne surprise qui est loin d'un massacre redouté.

Ce disque ne semble pas courir les rues et la pochette a mal vécu les ans, hélas !

Elle enregistrera quelques autres titres mais je ne les connais pas. 

Maintenant c'est à vous de juger !

(45t) Polydor 1976 Mp3/320



Sydne Rome - Dans Mon Corazon 1976 Sydne Rome - La Fin Du Film 1976

3 commentaires:

TonTonMusik a dit…

Très jolie voix, a toute sa place dans mon petit musée des chansons "compostable" Merci

Jo a dit…

Des chansons très cinématographiques qu'auraient pu chanter Annie Girardot.
Du bon Rome arrangé !

Doc Vinyl a dit…

Absolument ! Ou même Adjani !
Ou Birkin ? Non pas elle...