jeudi 8 décembre 2016

Au Bar D'Anvers

Grignard sonne bien avec Anar !

Ferre Grignard fut une figure Folk-Blues emblématique de la scène anversoise des 60's.

Vite repéré dans les cafés de la métropole par Hans Kusters, un producteur dénicheur de talents, il signe un contrat chez Philips.
Ferre raconte alors des histoires abracadabrantesques sur sa vie de hippie délirants dans le Bronx américain.

Sa vie d'alors, se résume surtout à des prestations dans les cafés de la ville avec sa guitare en autodidacte.

Mais voilà, le succès lui sourit et "Ring, Ring, I've Got To Sing" devient un gros succès mérité en 1966.

La suite aurait du lui apporter un confortable équilibre avec d'autres beaux hits tel "Drunken Sailor", toujours en 1966. Un nouveau contrat chez Barclay ne va pas le calmer non plus.

Rien à faire, le bonhomme n'en fait qu'à sa tête et tout en continuant une belle carrière qui l'amène jusqu'à l'Olympia, il dilapide tout ce qu'il gagne et ses royalties finissent en frais de fêtes et beuveries avec ses "amis".
Ne payant même plus ses impôts, il finit ruiné en tentant un retour en 1978 qui sera complètement raté.

Il décède en 1982 d'un cancer de la gorge !

Gaby vous propose ce Best Of paru en 1991, reprenant ses principaux succès.

Un coffret de 3 5 CD's est aussi paru reprenant l'intégrale de sa carrière.

Bonne écoute et merci encore à l'ami Gaby pour ce partage.


(CD Compilation) Philips 1991 Mp3/320 


Ferre Grignard - Ring, Ring, I've Got To Sing 1966 Ferre Grignard - Yama Yama Hey 1969

7 commentaires:

Jo a dit…

Je ne connaissais pas, mais j'aime beaucoup les extraits. Du folk joyeux comme on en trouve en Irlande.
Je chope illico !

gaby a dit…

J'ignorais qu'il y avait une intégrale ,
mais youpie trouvée et tout de suite commandée .
Au fait l' 'Integraal' (comme indiqué sur la commande )
comporte 5 cd
Si le père Noel me dit que vous avez été gentil , et s'il y a des amateurs ?? Je lui demanderais de vous faire le rip

Doc Vinyl a dit…

Oups ! Voilà ce qui arrive quand on écrit trop vite ! Bien vu Gaby et erreur rectifiée ;-)

TonTonMusik a dit…

Extraits très intéressants alors je prends et je me dis : De bleu de bleu que la Belgique dénombre une quantité pharaonique d'artistes, c'est presque dans vos gênes de chanter, je peux pas en dire au tant par chez nous :-() Merci pour la découverte.

Doc Vinyl a dit…

Et encore, si je m'étais mis à chanter aussi..... ?
La Belgique est un carrefour européen y compris en musique. Nous sommes arrosés par différents courants venant d'Angleterre, des USA, de Hollande, d'Allemagne, de France etc..
Ça donne finalement un style belge propre et qui est un Mix de toutes ces influences.
Comme on aime faire la fête pour oublier les turpitudes de la vie de tous les jours, beaucoup d'artistes ont émergé, souvent avec un style original qu'on qualifie souvent de surréaliste.
Ferre Grignard ne sort pas de cette catégorie, un gars un peu fou, vivant son délire jusqu'au bout. Arno à aussi été dans le cas mais il a eu l'intelligence de se définir des lignes à ne pas franchir.

coates a dit…

Ferre Grignard en public à Virton (!) mais aussi à Bilzen et surtout à l'Olympia quel régal!

Merci de nous avoir épargné les adaptations/massacres de Johnny, CloClo, Babe et autres Sanne.

Cependant le problème avec les "integraal-intégrales" c'est qu'elles ne sont jamais complètes.
Il manque ce chez Barclay "La Si Do 25" - "Yellow You Yellow Me" - Close Your Nose....If - Old Joe Clark. De chez Motors en 71 "Railroad Bill" et "Maybe To Morrow" et de chez SSM "Knocking Me Down" et "When I'm Down".
Si "Integraal" veut juste dire Intégrale des LPs, alors ils auraient pu ajouter ces titres sur le 5ème CD "Lost Tracks" qui, à lui seul, peut justifier l'achat de cette "Integraal".

Doc Vinyl a dit…

Oh Là ! Un féru de Ferre !
Merci pour ces compléments d'infos.
Et oui, une intégrale n'est jamais tout à fait complète.
Visiblement Coates semble avoir tous ces titres non réédités !?