jeudi 6 avril 2017

Maxi Purée, Compote !

En 1967 Serge Gainsbourg écrit pour Dominique Walter "Les Petits Boudins", une chanson caustique dont seul le Grand Serge pouvait en avoir le secret.

Vingt ans plus tard Robert Farel reprend ce titre en sucrerie Pop façon Etienne Daho.

La sauce reprend et la chanson tournera bien en radio.

Une version Maxi 45t sera envoyée chez les disquaires et la voici 30 ans plus tard sur le blog.

Le Maxi comprend un Remix en A et la version "Single" plus "La Danse Du Ventre", une compo de Farel en B.

Inutile d'ajouter que  l'on a affaire à un One Hit Wonder, car de Farel on en a plus beaucoup parlé même si il sortit d'autres titres mais dans l'indifférence complète et générale.

A noter que c'est Dan Lacksman qui se colle comme ingé son à Bruxelles.

En bonus : la version de Dominique Walter + la version CD du single.

Un truc léger pour préparer la fin de semaine....

(Maxi 45t) Barclay 1987 Mp3/320 



Robert Farel - Les Petits Boudins (Gainsbourg) (Maxi) 1987 Robert Farel - La Danse Du Ventre (Farrel) 1987 Robert Farel - Les Petits Boudins (Gainsbourg) (Single Vinyle Version) 1987 Dominique Walter - Les Petits Boudins (Gainsbourg) 1967

5 commentaires:

TonTonMusik a dit…

J'en ferais pas mon plat du jour ... je préfère toujours la version de Walter. Je sais ; c'est dans les vieux pots qu'on fait les meilleurs boudins, à moins que se ne soit avec les vieux porcs (Lol). Le plus vieux de la blogosphère c'est moi. ;-()

Doc Vinyl a dit…

Cette reprise aura au moins remis en lumière la vo qui était resté confidentielle.
Je préfère aussi l'originale à la copie.
Je crois que la version maxi est plus duraille à trouver.
C'est léger, léger et pouf ça s'envole !

Roberto a dit…

Je garde une certaine affection pour la version de Farel ; j'avais 8 piges et à cet âge c'est transgressif et bidonnant de qualifier les filles de boustifaille. En vieillissant un peu moins. Sale gosse !

MemorHits Seric a dit…

J'aime les 2 versions pour des raisons différentes...
Celle de Walter, c'est surtout pour l'aspect musical alors que celle de Farel c'est c'est plus contextuel (Des souvenirs de l'époque)

Le cas Walter mériterait que l'on s'y attarde un de ces jours car le père Gainsbarre lui a concocté quelques textes biens farci comme "La plus belle fille du Monde n'arrive pas à la cheville d'un cul-de-jatte" ou "La vie est une belle tartine". Tout un programme...

Algernon a dit…

J'ai connu la reprise avant de connaître le nom de Dominique Walter
Depuis, pour moi il n'y a pas photo : l'originale domine, comme tous les titres de Dominique ou presque, ses premières chansons étant un peu gnangnan.