mercredi 3 janvier 2018

Version femme

Le Doc enfonce le clou des reprises décalées voire branquignoles.

La chanson "Les Divorcés" fut un énorme tube en 1974 par son auteur et interprète Michel Delpech sur une musique de Roland Vincent.

Le thème n'était pourtant pas des plus facile mais Delpech et Rivat y apportèrent un texte poignant.

La chanteuse Nicole Karim en fit une version féminine qui n'apporte pas grand chose de plus finalement.

C'est pas trop mal chanté même si les paroles adaptées sonnent parfois étrange et la musique n'est pas éloignée de l'originale dans son concept.

Cela reste une curiosité belge même pas répertoriée sur Discogs.

La face B est un rythme français proche d'une Rika Zaraï.

Ça semble être son seul disque.

(45t) Barclay 1974 Mp3/320


Nicole Karim - Les Divorcés (Version Féminine) 1974 Nicole Karim - La Vie Est Belle 1974

9 commentaires:

  1. Effectivement la reprise de Delpech n'apporte rien si ce n'est un sentiment de malaise (La voix ne cadre pas avec le texte)
    Par contre la face B bie plus enjouée est sympa Merci

    RépondreSupprimer
  2. En effet à force de faire de la médecine douce, notre Rika a déteint sur d'autres chanteuses, la preuve avec cette face B, qui aurait pu faire un carton à l'Eurovision, car tout y est :-()Sympa.

    RépondreSupprimer
  3. Roland Vincent c'était la musique. Le texte c'est Michel Delpech et Jean-Michel Rivat.

    RépondreSupprimer
  4. Quelle sagacité 😉
    Tu as parfaitement raison et je vais modifier la présentation. Merci Anonyme

    RépondreSupprimer
  5. Dommage , plutôt qu'un copié collé au féminin , l'occasion était là de faire partager un autre vécu ressenti de l'autre coté du miroir

    donc je vote pour la face B façon Rika

    RépondreSupprimer
  6. L'unanimité va donc pour la B, moi compris.
    Le problème avec les reprises est que si on en fait un copié collé on dit que ça manque d'originalité et quand on adapte on en fait un crime....
    Bref vaut mieux s'abstenir finalement. Dans le genre adaptatipn vraiment craignos la reprise de Mandy/Brandy popularisée par Manilow fera l'objet d'un article dominical et là on va vraiment rigoler ou.... pleurer 😉😉

    RépondreSupprimer
  7. Elle chante comme dans les 50s début 60s. C'est propre, mais ça ne sent pas le vécu.
    Comme vous je trouve que la face est un peu plus emballante.
    Cela dit ça reste du Isabelle Aubret ultra light.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sa carrière fut longue d'un seul 45t. CQFD.

      Supprimer