samedi 6 mai 2017

Wunderbar !

Un petit 45t qui va vous secouer et vous donner l'envie d'un petit Pogo !

Elvis Platiné est un groupe qui sait s'amuser mais leur discographie est aussi fine que du papier à cigarette et je le déplore.

Un premier single en 1980 intitulé "Saloperie de Rock'n'Roll" était déjà dans la parodie 60's.

Georges Ohanessian (appelé aussi Jo Corbeau) est à la manœuvre et avait déjà montré tout son talent avec "Albert Et Sa Fanfare Poliorcetique" sur un album complet de reprises Live R'n'R en 1972.

En 1982 sort ce second 45t et on a droit en A, à une Cover de "Wunderbar" de Tenpole Tudor qui devient en français "C'Est Bonnard" !

La B, est assez différente avec son double rythme sur un Synthé-Pop,  le tout nappé de paroles pernicieuses et déjantées proche du message anarchique, ce qui n'est pas pour me déplaire.

Le tout est à prendre au troisième degré et c'est l'humour qui l'emporte chez Elvis Platiné.

C'est paru chez Vogue qui ose souvent sortir des "machins" originaux comme celui-ci.
C'est réjouissant !

(45t) Vogue 1982 Mp3/320





Elvis Platiné - C'Est Bonnard 1982 Elvis Platiné - L'Idole Des Travailleurs 1982

4 commentaires:

Algernon a dit…

Justement, je m'entretenais avant-hier du label Vogue avec un copain et collaborateur au boulot, lui est dingue de jazz et moi de... tout (ou presque). On cause souvent zique, parce qu'il élargit ses horizons musicaux.
Je lui laissais entrevoir un aperçu de l'importance (passée) et de la richesse (voir sur Discogs !) du label.
Pour en revenir à ce simple, je ne connaissais pas du tout.
Mélange de styles sur 'C'est bonnard', un peu potache, mais c'est du social.
La face B a un petit côté ABDD ou Odeurs quand Shitty chante. La compo un peu aussi, un truc à la Odeurs (Ramon Pipin)
Un point de plus pour la pochette.
Je garde !

MemorHits Seric a dit…

Alg a parfaitement résumé le disque :-)
JE rajouterais également (surtout pour la face A) Bulldozer...

Doc Vinyl a dit…

J'ai aussi songé Au Bonheur des Dames faisant l'apologie du chômage !
Je suis fasciné par le catalogue Vogue qui osait proposer des artistes hors norme. Il devaient avoir un solide sens de la dérision et de culot chez leurs dirigeants. Les 45t du label nous offrent encore quelques beaux jours sur nos blogs.

Jo a dit…

Hé ! Hé ! J'avais prévu de le ripper :)
J'aime bien la face A. Un appel à la déconne !