mardi 29 septembre 2015

Baggy Trousers !

En 1979, un revival "Ska" est propulsé dans les radios par Jerry Dammers qui crée le label "Two-Tone" caractérisé par son esthétique à damier noir et blanc chez Chrysalis Records.
Madness, The Selecter, The Bodysnatchers, The bad Manners, The (English) Beat et The Specials (groupe de Dammers) y lancent leurs premiers scuds Ska bardés de beaucoup de reprises rocksteady et de quelques titres originaux. On redécouvre alors, les Skatalites, Prince Buster et ....Desmond Dekker.
Madness et The Beat quittent rapidement Two-Tone pour rejoindre peu de temps Sire Records.
The Beat et son leader Ranking Roger, crée leur propre label (Go-Feet) en 1980 pendant que Stiff Records, à l'affût et sentant la poule aux oeufs d'or, engage Madness et propulse le groupe vers le succès que l'on sait.
Stiff fait plus fort encore, il contracte Desmond Dekker (Desmond Adolphus Dacres (1941-2006) pionnier du genre dans les 60's) et réenregistre plusieurs de ses succès sur un album "Black & Dekker" (ça ne s'invente pas !) Son fabuleux "Israelites" original de 1968 ressort produit avec l'aide des Rumours. Robert Palmer donnera aussi un coup de pouce. Dekker fera ensuite plusieurs concerts en compagnie des Rumours de Graham Parker.
La nouvelle version réorchestrée de Israelites est plus enlevée et rapide. A choisir je la préfère même à l'originale !
En face B on trouve un nouveau titre reggae écrit par Dekker "Why Fight ?".
J'ai ajouté la VO de 1968 de "Israelites" pour comparer. Bonne écoute.


 (45t) Stiff Records 1980 Mp3/320



A) Israelites (D. Dacres/L. Kong) 1980 B) Why Fight ? (D. Dacres) 1980 Desmond Dekker & The Aces - Israelites (D. Dacres/L. Kong) 1968

5 commentaires:

Jo a dit…

Desmond Dekker qui s'inspire de la nouvelle génération en accélérant le rythme, c'est intéressant !
Superbe réenregistrement en effet. Et c'est plutôt rare pour le signaler !

MemorHits Seric a dit…

Idem. Je préfère cette version à l'original...

Doc Vinyl a dit…

Je suis assez d'accord avec vous, si on retrouve souvent ce morceau sur des compils, c'est toujours celle de 1968 et jamais celle-ci !
Elle est beaucoup plus duraille à trouver. Il a aussi ressorti une nouvelle version de "Many rivers to cross" en single en 1980.

musiclover a dit…

Thanks a lot!

Anonyme a dit…

Merci pour la découverte car je ne connaissais que la version par Stanley Beckford, et j'ai tendance à la trouver plus drôle et aussi plus mélancolique que l'originale.
Bises et bonne continuation, j'aime beaucoup ce que vous faites !
Fred, de Créteil, France.