mercredi 26 octobre 2016

Bonaparte Disco-Soup

David Christie aura eu une belle carrière parsemée de succès par procuration, pour la plupart.

De son vrai nom, Jacques Pépino est multi-instrumentiste et compositeur. Son instrument de prédilection restant la basse.

En 1974 David croise la route de l'américain Jack Robinson, alors DJ et journaliste à Radio-Luxembourg. Va naître de cette rencontre une collaboration qui fera longue date. 
En 1974 ils écrivent le Disco-Soul "If You Want It, Do It Yourself" pour Gloria Gaynor qui deviendra vite un succès en 1975.

Dans la foulée ils se lancent dans l'écriture d'un album sous le nom de Napoleon Jones.
David Christie explique que ce nom vient de Napoléon pour le côté français et Jones pour celui anglo-saxon. Il prendra le pseudo de James Bolden pour les crédits.

Il va s'entourer de pointures avec, Rick Kellis du "Ike & Tina Turner Band" et de trois musicos du groupe de Funk-Rock américain "The Lafayette Afro Rock Band" connus aussi sous le nom de "Ice". On retrouve aussi Jan Loseth de "Titanic" aux guitares et harmonica.

De cet unique album éponyme, sortiront quatre singles : Lazy Love, Fame, Jaywalk et I Love To Love (présenté déjà par Seric ICI).

Biddu, producteur indien et dénicheur de talent, reprendra "I Love To Love" pour Tina Charles quelques mois plus tard et en fera un tube disco mondial.
Pour l’anecdote : deux musiciens de studio se rencontreront lors de l'enregistrement de ce disque, le premier y jouera des claviers "Geoff Downes" et le second de la basse "Trevor Horn", les futurs Chromium - futurs Buggles...On connaît la suite.

Le duo Bolden/Robinson commettra encore quelques beaux succès avec Frantique - Strutt Your Funky Stuff, Grace Jones - Do Or Die, Tommy Nilsson - No Way No How et deux autres titres pour Tina Charles : Rendez-Vous et Love Me Like A Lover.

David Christie qui poursuivra sous son nom aura son tube aussi en 1982 avec le dansant Saddle Up.

En 1997, il met fin à ses jours noyé dans le chagrin de la perte accidentelle de sa fille Julia, néé de sa liaison avec Nina Morato.

Je vous laisse écouter cet album aux accents Soul-Funk et Pré-Disco.
L'instrumental Jaywalk à un côté Stevie Wonder avec l'harmonica de Loseth.

(33t) Disques AZ 1974-75 Mp3/320


A1 - I Love To Love (But My Baby Just Loves To Dance)
A2 - C'Est La Vies (It's No Life)
A3 - Jaywalk I
A4 - Rosie
A5 - Lazy Love

B1 - Fame (Had To Make Me A Name)
B2 - If You Want It, Do It Yourself
B3 - I'm Ready
B4 - I'll Sing For You
B5 - Jaywalk II

4 commentaires:

TonTonMusik a dit…

Je connaissais pas la fin de sa vie (si triste) Merki de toutes ces infos, il a eu aussi une carrière française, je suis tombé sur single aux puces (il est cassé dans les premiers tours, dommage) j'espère en trouver d'autres pour me faire une idée sur le sieur.

MemorHits Seric a dit…

Effectivement entre 67 et 72, il avait pas mal de succès en Français dans un registre assez proche de Mike Brant, je trouve...

Merci pour cet album....

cavatarek a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Anonyme a dit…

grande fan de ce chanteur depuis ses débuts (1965:jeu de la chance, télé crochet de télé dimanche ;il en sortit vainqueur 2 fois )
ensuite il eut une carrière française (Julie, Belle, Notre premier enfant 1er prix de la rose d'or d'Antibes).
Puis poursuite de sa carrière en Anglais telle que si bien décrite dans le blog;
Il a composé pour bien des chanteurs connus: Sylvie Vartan,Demis Roussos, Joe Dassin , Laurent Rossi et meme un33 tours complet pour les Poppys...Et pour bien d'autres un peu moins connus!
Il était le créateur de Frantique avec Jack Robinson;
L'album a d'ailleurs été totalement réalisé dans don propre studio d'enregistrement, et produit par les 2 "compéres".David Christie en a composé toutes les musiques et assuré les harmonies.

En tous les cas , merci beaucoup d ' avoir évoqué ce chanteur dont le répertoire et la carrière reste trop méconnue à mon gout!

Et aussi félicitations pour votre blog qui est très intéressant et rappelle bien des souvenirs