vendredi 7 juillet 2017

Belgo-Phonic Size !

Déjà présenté en long et en large ICI, Polyphonic Size reste un groupe New Wave belge culte.

Je vous propose donc leur album sorti en 1983 "Walking Everywhere" rippé avec soin par Gaby "le magnifique".

Il comprend "Walking Class Hero" qui sortira en single.

Je prépare aussi un autre article dans la même veine, pour le groupe Allez Allez avec Sarah et Marka !

(33t) Virgin 1983 Mp3/320


Polyphonic Size A1 Brussels Waltz Polyphonic Size B1 Walking Class Hero

13 commentaires:

TonTonMusik a dit…

Comment dire ... si on accélère ça donne autre chose ? Comme chapi-chapo par exemple ... Non avec le recul la new wave ne me plaît plus trop.

TonTonMusik a dit…

j'ai pas fini ... je me fais jeter, je voulais conclure en disant que je vais laisser ce courant musical aux connaisseurs, dont tu fais visiblement partie. Merci pour tes découvertes.

Roberto a dit…

Belle surprise, je ne m'y attendais pas ! Je vais m'empresser de l'écouter et je reviens dire ce que j'en pense. Merci Doc, merci Gaby !

Tonton : faut d'tout pour faire un monde :)

(Au fait j'ai pas quitté FB mais mon compte est bloqué parce que je postais mes dessins sur les pages des musiciens, ha ha. Snif)

Jo a dit…

Ca me fait penser à OMD, période "Dazzle Ships". Avec ces curieux instrumentaux entre les chansons.

Klaus Building a dit…

Polyphonic Size, je peux en parler, connaissant bien le groupe (je veux dire à la fois musicalement et personnellement).
Walking Everywhere est leur 2eme LP. Toujours pas réédité, je sais pas pourquoi. Produit par JJ Burnel, comme le premier album. Sur Walking Class Hero c'est lui qui chante (idem sur Europe What Are you doing). Le disque a été enregistré à Cambridge, en duo par Roger-Marc Vande Voorde, JJ Burnel, et un parolier de première bourre : Dominique Buxin. Plus quelques invités : leurs copines de l'époque, Daniel B (Front 242) et Dave Greenfield (Stranglers).
Les Stranglers c'était évidemment l'influence majeure du groupe. Brussels Waltz, c'est Waltzinblack version made in Belgium.
Il existe des tas de demos, live, inédits de la première période (1979-1982). (certains sont sortis en coffret sur un label allemand, VOD records, il y a quelques années). Même chose entre 1984 et 1986. De quoi faire un double album.
Par contre, quasi rien concernant Walking Everywhere. Je suppose que JJ Burnel doit avoir les bandes master, et toutes les demos. mais pour ouvrir ses tiroirs, accroche-toi.

Doc Vinyl a dit…

Merci Klaus pour ce beau complément d'information.
Une bonne raison de le proposer 😎😎

Jo a dit…

Ah oui, vous formez une bonne équipe sur ce coup ! :)

Roberto a dit…

Ça y est, écouté. Comme souvent avec Polyphonic Size il faut un temps d'adaptation ; différent de ce à quoi je m'attendais mais pas déçu pour autant. Bien vu le parallèle Brussels Waltz / Walzinblack ; je n'avais pas tilté de prime abord mais à présent impossible de les dissocier. Walking Class Hero est à mon sens au dessus du lot, simple et évidente. J'aime beaucoup Ici ou Là et le Rabatteur des Sectes. Europe What Are You Doing et Mohammed & Sarah fonctionnent bien aussi. Le Rocker de la CIA est potache mais efficace. La thématique du voyage - ou des voyages, tous atypiques - donne une cohérence à l'ensemble. Ambiance fin de guerre froide, le mur de fer est toujours là mais plus perméable. Et en effet les textes de Buxin ne ressemblent à rien de connu, et brillent même dans leurs maladresses ponctuelles et assumées.

Pour compléter l'écoute on pourra se reporter aux interviews de Vande Voorde et Buxin sur le site de Polyphonic Size, très complet :

http://polyphonicsize.free.fr/pages/interviewrm1b.html
http://polyphonicsize.free.fr/pages/interviewbuxin1d.html

L'intérêt pour Polyphonic Size connaît un regain depuis quelques années, avec pas mal de rééditions et le retour sur scène d'une version remaniée du groupe ; si comme l'affirme Klaus il existe de nombreuses démos & inédits liés à cet album, il est permis d'espérer !

Doc Vinyl a dit…

Content que ce post plaise 😆
(Sauf à Tonton 😎😎)
J'étais persuadé que Roberto avait cet album.
Le groupe n'est pas toujours facile d'accès mais reste un sommet de la New wave belge. JJ Burnel n'y est pas étranger. Il avait le nez fin et osait produire et aider des artistes plus underground.
Une réédition de leur discographie serait la bienvenue. En attendant Gaby et moi avons fait notre possible pour en proposer une version vinyle la plus propre possible.
Ce disque en valait la peine 😎😎

Klaus Building a dit…

En fait, le site de Polyphonic Size, c'est moi qui l'ai fait. Avec le groupe.
Les demos, Roger-Marc me les a provisoirement confiées, se méfiant (il n'a pas tort) de son côté bordélique. Ça représente une centaine de K7, dont on a tiré une vingtaine de CDs. Il y a aussi des concerts : Gand 29/10/82, Zurich 18/03/83, Paris (les Bains Douches) 82… J'espère qu'un jour, tout ça sortira. VOD records avait fait un super boulot en 2009, un coffret de 5 LP (Saison 1979-1982), magnifiquement remasterisé.
Pour en revenir à Walking Everywhere, après la sortie de l'album, le groupe est parti en tournée, ayant visiblement des problèmes pour jouer certains morceaux sur scène (Walking Class Hero). Ensuite, les choses ont viré vinaigre avec Virgin, qui voulait que Polyphonic s'oriente vers un style plus variétés, et les galères ont commencé. Le 3eme LP est resté dans les cartons. En 1988, New Rose sort The Overnight Day, composé d'autres titres, très différents, et à mon avis beaucoup moins intéressants.
La reformation, en 2010, a donné lieu à d'excellents concerts. Les premiers, à Bruxelles, dans des cafés blindés de monde (le Monk, la Cigogne), étaient inouïs ! Après, il y a eu le Botanique, et le Brussels Summer Festival (sous un déluge), avec Burnel.
Depuis, Roger-Marc et Dominique Buxin ont écrit de nouveaux titres. Un son très electro et un projet d'album. Un jour, peut-être…

Roberto a dit…

Eh bien, félicitations pour votre site. C'est une mine d'or aussi bien qu'une référence. Si aujourd'hui j'aime autant Polyphonic Size, c'est pour avoir téléchargé quelques titres sur votre site voici quinze ans. (Bravo pour vos dessins par ailleurs.)

Doc, je ne l'avais pas et j'espérais le trouver - c'est chose faite grâce à toi et Gaby, soyez-en remerciés. Je viens de choper l'album de Burnel Euroman Cometh, dont la démarche est semble-il liée à celle de Walking Everywhere ; bien que très fan des Stranglers je ne l'avais bizarrement jamais écouté (à part le titre qui figure sur la compile So Young but so Cold).

Bonus :

http://ti1ca.com/g2ui39fk-walking-walking.jpg.html

Klaus Building a dit…

Sur la page media du site, on peut télécharger la seule demo de l'album Walking Everywhere qu'on ait retrouvée. Une version légèrement différente du Rocker de la CIA :
http://polyphonicsize.free.fr/pages/audio1.html

Roberto a dit…

Effectivement, on entend la différence (même si je ne saurais la cerner avec précision)